La Foi des Marquises

Le destin de cet archipel du bout du monde est scellé le 1er mai 1842. Ce jour-là, le vice-amiral Dupetit-Thouars qui a débarqué à Tahuata (« l’île des amis ») fait signer au chef de l’île, Iotete, une reconnaissance de souveraineté de la France. Depuis, le drapeau tricolore n’a cessé de flotter sur l’archipel. Un des objectifs de cette annexion est de faire de ces îles un point d’appui dans le Pacifique pour les marchands et chasseurs de baleine. Aux côtés du vice-amiral envoyé par le roi Louis-Philippe, les missionnaires, en particulier les membres de la congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie, communément appelés Picpuciens. Mais l’administration française a peu de goût pour ces îles perdues, leur préférant Papeete et Tahiti. Les missionnaires, eux, seront d’une fidélité absolue aux Marquisiens. Depuis cette date, ils accomplissent ici une magnifique œuvre d’évangélisation.

Documentaire 52'

Un évêque polynésien d’origine chinoise, Mgr Pascal Chang-Soi et un presbyterium de seulement 3 prêtres. Un prêtre picpuciens qui visite en avion les paroisses d’une île éloignée. Un lieu où il ne peut se rendre que tous les trois mois. Dans ces paroisses ferventes, l’attente y est grande et le travail abondant

  • Les Polynésiens ont toujours eu un grand sens du religieux.
  • Les célébrations du dimanche, à la cathédrale de Nuku Hiva comme dans chaque église des vallées sont des moments cruciaux de la vie des Marquisiens

Un film de Benoît de La Rochère
Une coproduction Maydia Production/KTO avec le soutien du CNC

Résumé

Première diffusion sur la chaîne KTO le lundi 21 octobre 2019 à 20h40

  • Au moment où débarquent les missionnaires, le système traditionnel est déjà sérieusement ébranlé.
  • Mais la dépopulation due aux maladies venues de l’extérieur (par les marins, santaliers, ou beachcombers) était déjà à l’œuvre.
  • l’Identité des Marquisiens se situe avant tout dans leur foi simple, profonde
  • 1er diffusion le 21 octobre 2019